[HUMEUR] Le côté obscur du Numérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[HUMEUR] Le côté obscur du Numérique

Message par Amstudio le Ven 10 Juin 2011 - 3:23

Le côté obscur du Numérique

Dans ce siècle de profusion d’image et de graphisme, les yeux s’écarquillent. A l’heure où le photo réalisme tend à se confondre avec le surréalisme dans tous les secteurs de la création numérique – jeux vidéo, cinéma relief, 3D – même le plus juvénile des geeks a tôt fait d’être désarçonné, tant les prouesses technologiques pour y parvenir s’exacerbent…

En visionnant deux vidéos pourtant sans rapport l’une avec l’autre, quelque chose de cette fuite en avant s’est un temps stoppée en mon fort intérieur. D’un côté, « Call of Duty Modern Warfare 3 », la saga de ce célèbre jeu vidéo avec son troisième opus qui augure d'une nouvelle guerre mondiale. De l’autre, la chanson « Respire », clip d’animation déjà ancien de Mickey 3D :





Le contraste qui résulte de ces deux productions a eu en moi quelque chose de saisissant. « Modern Warfare 3 » fait froid dans le dos avec son univers fracassant. Il laisse l’observateur à la fois subjugué par le niveau de sophistication graphique, et choqué que ce jeu hyperréaliste puisse cette fois se dérouler dans des lieux qui nous sont aussi familiers. Le clip de Mickey 3D quant à lui traduit quelque chose de désespéré dans ses paroles et son univers manga presque désuet : l’insouciance enfantine qui gambade dans des paysages bucoliques, augurant les temps génésiaques dont l'auteur semble avoir la nostalgie.

Ces deux œuvres s’entrechoquent idéalement pour nous plonger un temps dans ce manichéisme pictural où se joue, dans nos consciences, l’ultime dramaturgie : au-delà de là où se portent nos regards, ce « troisième œil » en chacun de nous, capable de scruter ce Numérique si souvent sans âme.

« Respire » de Mickey 3D est un de ces innombrables révélateurs, comme l’alchimie d’antan dans la pénombre d’un labo de développement, la dualité entre le cliché négatif de départ et la photo finale. Le révélateur de ce côté obscur du Numérique, celui qui subjugue, enthousiasme, allant jusqu’à magnifier l’horreur et le morbide par le ludisme d’un graphisme époustouflant.
« Modern Warfare 3 » serait alors comme une répétition finale à l’adresse des plus jeunes, sous le regard malaisé voir désemparé de nous autres adultes, avant que le surréalisme de ce jeu ne devienne le réalisme de demain, dans la réalité familière de nos villes, de nos rues, et de ce qu’iront peut être y faire nos enfant si tout dégénère...

Dès lors, il n’est jamais vraiment trop tard pour faire naître chez nos juniors l’art du dédain systématique pour des productions comme « Modern Warfare 3 », les encourager à se tourner vers l’intuition de tout ce qui « Respire », pour souffler sur les braises de la Vie, afin qu’elle ne s’éteigne jamais…

Paroles de « Respire », de Mickey 3D :

Approche-toi petit, écoute-moi gamin,
Je vais te raconter l’histoire de l’être humain
Au début y avait rien, au début c’était bien
La nature avançait, y’avait pas de chemin

Puis l’homme a débarqué avec ses gros souliers
Des coups de pieds dans la gueule pour se faire respecter
Des routes à sens unique, il s’est mis à tracer
Les flèches dans la plaine se sont multipliées

Et tous les éléments se sont vus maîtrisés
En 2 temps 3 mouvements l’histoire était pliée
C’est pas demain la veille qu’on fera marche arrière
On a même commencé à polluer les déserts

Il faut que tu respires, et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire, et c’est pas rien de le dire…

D’ici quelques années, on aura bouffé la feuille
Et tes petits-enfants ils n’auront plus qu’un œil
En plein milieu du front, ils te demanderont
Pourquoi toi t’en as 2 : tu passeras pour un con

Ils te diront comment t’as pu laisser faire ça
T’auras beau te défendre, leur expliquer tout bas
C’est pas ma faute à moi, c’est la faute aux anciens
Mais y aura plus personne pour te laver les mains

Tu leur raconteras l’époque où tu pouvais
Manger des fruits dans l’herbe, allongé dans les prés
Y avait des animaux partout dans la forêt,
Au début du printemps, les oiseaux revenaient

Il faut que tu respires, et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire, et c’est pas rien de le dire
Il faut que tu respires, c’est demain que tout empire
Tu vas pas mourir de rire, et c’est pas rien de le dire

Le pire dans cette histoire c’est qu’on est des esclaves
Quelque part assassin, ici bien incapable
De regarder les arbres sans se sentir coupable
A moitié défroqués, 100 pour cent misérables

Alors voilà petit, l’histoire de l’être humain
C’est pas joli joli, et j’connais pas la fin
T’es pas né dans un chou mais plutôt dans un trou
Qu’on remplit tous les jours comme une fosse à purin…

Il faut que tu respires, et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire, et c’est pas rien de le dire
Il faut que tu respires, c’est demain que tout empire
Tu vas pas mourir de rire et ça c’est rien de le dire

Il faut que tu respires (…)

_________________
Le site AMStudio :
http://www.amstudio.fr

Le teaser :
http://vimeo.com/14321496

A bientôt sur Amstudio.fr, le site des books et demoreels...

Amstudio
Chef de cuisine
Chef de cuisine

Nombre de messages : 753
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum